Toute la lire, Cahier N°3

Un cahier de poèmes géo-ethno-musico-politico-bio-cinémato-graphiques pour explorer de nouvelles possibilités poégraphiques.. Un pied aux péninsules d’Europe, nordique et italique, un autre en équilibre sur une poutre en Russie, d’autres encore marchant dans les flaques de ciels d’océans mais toujours marellant, chaussés de semelles cousues d’Afrique – il en faut des pieds pour se faire un ailleurs et des mains à serrer, à jongler avec des 0 et des 1 où le poème se jouerait des langues et des alphabets : un poème de poèmes si et seulement si..

Au sommaire du Cahier N°3 :

Nicanor Parra AVERTISSEMENT AU LECTEUR , Christian Désagulier RAD THU,
Francis Falceto ENGRAVED AND ENCRYPTED, L’ULTIME CHEF D’OEUVRE DE SEBHAT GUÈBRÈ-EGZIABHÉR ?,  Michaël Batalla CALCULUS, Leslie Kaplan ÉCRIRE DÉPLACE LE CIEL, Jacques Sicard MICKEY WHITE FACE, Philippe Jaffeux UN GLISSEMENT, Alessandro De Francesco ((( , Sarah Carton de Grammont SAVOIR VIVRE AVEC SON TEMPS, Bref précis de cité-jardinage moscovite post-soviétique, comprenant quelques ruses symboliques de politique locale en période de libéralisation économique extrême, divers conseils et tours de main sur l’art du bon voisinage avec les fantômes, ainsi qu’un menu requiem pour des efforts de Bonheur, Patrick Beurard-Valdoye MOI BATEAU PERDU SOUS CHEVEUX MIGRANTS, Luc Champagneur DES ACCORDAGES, Patrick Beurard-Valdoye BENJAMIN WALTER : POÈTE, Christian Désagulier R LE .

Feuilleter le cahier N°3 :

  • Format : 17 x 23
  • Pages : 176
  • Illustration(s) : 5 ill. , 16 photographies
  • Prix : 18 €
  • Dépôt légal : juillet 2017
  • ISBN : 978-2-9535218-6-3

Christian Désagulier lit R le .

Commander ici

editionsterracol_logo_nb_3

Visuel-définitif-salon-2017-RVB-100dpi-210x300       Capture d'écran 2017-11-14 09.55.46

Au Salon de la revue à la Halle des Blancs-Manteaux à Paris, le 11 novembre Présentation de la revue le 11 novembre à 16h30 par Christian Désagulier & Julia Tabakhova avec les auteur-e-s du Cahier N°3  Sarah Carton de Grammont, Luc Champagneur & Patrick Beurard-Valdoye..

  

Capture d'écran 2017-11-18 09.07.49

André Chabin et Yannick Kéravec : « La création d’une revue est traversée par le songe d’une communauté à inventer.»

La création d’une revue – recherche de la base et du sommet – est traversée par le songe d’une communauté à inventer, d’une collectif, d’une tribu, d’une famille élective qu’il faut lever..

Envie d’insister plus aujourd’hui encore que naguère sur cet idéal – une chimère ? : en ces temps d’individualisme forcené, d’une culture frénétique du « soi-même », la revue est par excellence et par définition un lieu pour l’autre..

l’intégralité de l’interview de Johan Faerber  ici..

editionsterracol_logo_nb_3

Capture d'écran 2017-11-14 20.40.44

TLLn°3-EaNSophie Ehrsam

L’intégralité de l’article ici

editionsterracol_logo_nb_3

Capture d'écran 2018-01-12 20.20.37

Toute-la-lire-3

 

ce 12 janvier 2018, une note de lecture d’Anthony Dufraisse :

 » Après l’orange vif du premier numéro et le bleu ciel du deuxième, c’est d’un délicat lilas que s’habille la couverture de la dernière livraison de Toute la lire, revue dirigée par Christian Désagulier et conçue par Julia Tabakhova. N’aborde pas cette revue qui veut ; il faut s’armer de curiosité et d’un passeport en bonne et due forme. C’est qu’ici, dépaysement oblige, on voit du pays. Entre autres choses on passe d’une suite de poèmes traduits du vieux nordique, sorte d’initiation à la runologie, à une immersion « moscovite postsoviétique » avec les travaux assez saisissants de Sarah Carton de Grammont… »

L’intégralité de l’article ici

editionsterracol_logo_nb_3

Revue de presse de RAD THU de Christian Désa..gulier, bilingue français-suédois traduit par Jesper Svenbro (éditions ELLERSTROM, Malmö, 1988) :

Revue de presse Rad Thu-Mai1990_2018

..