VHERBIER

Un vherbier, c’est à dire un cahier en forme d’herbier verbal et de légendes herbacées des champs et forêts, des rues et des friches suburbaines..

Ce qui arrive quand une flore familière jusqu’à l’invisible et l’inaudible, fétuque et folle avoine, lierre, ronce et ortie comme la reine des prés se dévoilent et se racontent..

Nos deux reporters en herbes, Frédérique Guétat-Liviani aux crayons de couleur à force poétique et Christian Désagulier au poémophone étaient là..

Quand la multiplicité des formes de vert s’associe à une vivifiante et réconfortante unicité, c’est quelque chose.

Quand le corps traversé, enveloppé d’ondes de présences que les plantes émettent, graminées aux  brins à port d’antenne télescopique, paraboliques astéracées aux pétales déployables, captés, nécessité s’impose de comprendre ces messages tactiles, chromatiques et odorants, jusqu’à douter qu’ils soient et s’ils sont, qu’ils soient interprétables, alors supplée l’imagination.

L’assouvissement de ce désir passe par l’asservissement des sens et de tout le corps à d’hypothétiques sinon facétieux signaux d’Hermès.

Une main passant par là va traduire le tout au moyen de la partie en de juxtalinéaires métonymies aux crayons à dessin téléguidés à distance inter-désirantes sur le papier.

Avec les clés trouvées aux champs virgiliens, les messages décryptés se révèlent être des récits de ventriloque à la lyre en travers du larynx, poète de noms et de mots que lui suggère le brome ou l’ivraie égarée dans les blés ou bien la centaurée près de s’éteindre.

C’est alors que les images graphiques et acoustiques colligées par nos vherboristes suggèrent une graminaire partagée telle que dans l’expression  « sans elles nous ne sommes pas », le verbe « être » est immanent et la botanique une ontologie..


3 notes de lectures :

Lire la suite →

.. et puis Yves Boudier nous écrit : « Je souscris de tout cœur aux règles de la graminaire. Paronymie, dépassement wittgesteinien, célébration des Antiques jusqu’à Dante… tout pour me plaire et me toucher, de la mise bas à l’éclosion, de l’herbier à l’écriture fragile…avant d’atteindre ce sublime poème qu’offre la table des matières, table des simples et des éléments séminaux, poussées florales et jaillissement de la vie. »


Caractéristiques :

Dimensions : 21,7 cm x 31,2 cm

Nombre de pages  : 40 pages dont 11 pages  de dessins écrits en couleurs

Papiers : Olin Premium Naturel 100gr. sous couverture Fedrigoni Freelife Velum 260 gr.

Typographie : Font Filigran New @Julia Tabakhova, imprimé en couleur d’encre de gale

Poids : 170 grammes

isbn : 978-2-491418-04-5

Fabrication : imprimé chez CORLET à Condé-sur-Noireau en Normandie au mois de décembre 2022

Prix : 15 euros

Commander ici →